slow life

Je continue ici à consigner les petits bonheurs qui rendent la vie douce au milieu de ce chaos ambiant. Aujourd’hui nous avons eu un vrai temps d’été. Nous avons profité à fond de la journée de dimanche avant « la reprise » de l’école à la maison pour les filles et du télétravail pour Glenn.
Chacun vaquant à ses activités, prendre le temps d’observer Coline jouer, terminer un magnifique roman : Une odeur de Gingembre d’Oswald Wynd qui m’a transporté en Chine et au Japon de 1903 à 1942 sur les pas d’une écossaise avec un sacré tempérament mais j’en reparlerai plus tard.
Nos voisins toujours aussi adorables nous ont donné une énorme tranche de pastèque juteuse et sucrée, en échange je leur ai fait des capuccinos avec notre super machine à café, ces échanges de bons procédés ont lieu par dessus notre grillage du jardin. Aujourd’hui c’était du taboulé libanais et en retour nous leur avons fait des madeleines au citron en suivant une recette de Cyril Lignac, elles ont eu du succès.
Autres petits plaisirs, ouvrir un big pot de nutella au petit dej, cela fait partie des nouvelles règles de la maison depuis le début du confinement pour la plus grande joie des filles.
Voilà que dire de plus, que nous sommes heureux dans notre cocon malgré l’actualité bien flippante, j’en profite à fond car je sais bien que la période du déconfinement sera compliquée et anxiogène.

Coline a fabriqué un minuscule carnet de moins de 5 cm et sur la première page un petit bijou d’illustration

Réveil chocolaté et gourmand * jeux d’eau * recevoir J’AIME LIRE dans la boite aux lettres et vite le dévorer bien installée dans le jardin * il n’y a pas que les plantes du jardin qui grandissent pendant le confinement * apprendre à être stratégique avec papa ^.^

Les filles entrain de programmer les vacances d’été, je crois qu’elles ont besoin de se projeter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *