origami et états d’âme

Deuxième semaine de congé en mode confinés, Glenn est en vacances, donc sans télétravail ni suivi pédagogique, le rythme se relâche un peu et ça fait du bien. Jour après jour je me rends compte de la chance inouie que l’on a de vivre dans une maison très agréable et surtout d’avoir un jardin qui en plus à cette période de l’année est en floraison, un vrai plaisir pour les yeux. Entre activités créatives, lectures, cuisine, jeux, les jours s’écoulent tranquillement et je me sens d’ailleurs totalement décalée par rapport à toute une partie de la population qui est dans l’oeil du cyclone, les soignants connaissent un rythme effréné dans les hôpitaux. Puis il y’a tous ceux qui continuent souvent avec stress à travailler et à faire que l’on peut rester confinés sans pénuries alimentaires, avec l’électricité et internet qui fonctionnent, nos poubelles qui sont ramassées et j’imagine que j’oublie du monde dans cette énumération. Parfois je me sens frustrée de ne pas pouvoir aider, je sais bien que déjà en restant confinés nous faisons tous en sorte que l’épidémie ralentisse mais bon c’est étrange ces vies parallèles.
Voilà c’était l’humeur du jour, c’est à dire toute en ambivalence mais je ne vais pas me plaindre, notre période de confinement se passe bien et notre équipe à 4 fonctionne parfaitement, donc c’est ça que je vais retenir, tous ces moments en famille très forts.
Tout autre chose Coline s’est prise de passion pour ce petit modèle de poulette en origami et ça l’a bien occupé !

et continuer à remplir mon carnet de bord…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *