encore un peu l’été

Nous sommes rentrés de nos vacances il y’a une dizaine de jours, je me suis affairée comme d’habitude à remettre la maison en marche, les filles ont repris leurs marques et retrouvé avec joie leurs jouets. Ma coriandre dans le jardin que j’avais quitté toute fleurie a donné plein de jolies graines, alors ni une ni deux j’en ai refait un bouquet. Après cette période d’effervescence, mon énergie est retombée comme un soufflé et j’étais même un peu déprimée en me demandant comment occuper les filles ces 3 prochaines semaines avant la reprise, petit à petit un rythme s’est installé et finalement c’est sympa cette vie au ralenti avant de plonger dans le tourbillon de la rentrée.
J’ai réalisé aussi que ça faisait tout juste 10 ans que j’ai commencé à bloguer ! Léa avait 5 mois, ça me parait une éternité mais je me souviens bien mes tâtonnements pour mettre en place ce blog, mes doutes quant à ma capacité d’écrire régulièrement des billets et finalement 10 années se sont écoulées sans que je m’en aperçoive. Grâce à ce blog j’ai créé de belle amitiés virtuelles et j’ai pris de plus en plus goût à la photographie.
Bien sûr j’ai connu des périodes de doutes, est-ce que c’était bien raisonnable d’exposer mes filles comme ça ? L’envie et l’inspiration parfois n’étaient plus au rendez-vous. Mais hier je me suis amusée à parcourir mon tout premier blog et je me dis que c’est une sorte de journal de bord rempli de jolis souvenirs, je crois que j’ai en moyenne 10 visiteurs par jour alors pas de quoi me mettre la pression ^.^

Il faut croire que la coriandre m’a inspiré, en tout cas elle m’a servi de décoration pour une petite recette de verrines improvisées : avocats, citron, tagliatelles de courgettes, fromage frais, graines de sésame, piment doux

Rentrer de vacances c’est aussi prendre le temps de déballer tous les petits trésors accumulées durant ces semaines loin de chez nous, des galets ramassées sur les plages de Normandie, des photos et des peintures des années 30/40 trouvées dans des tiroirs de la maison de famille, des cartes postales achetées au musée Soulages à Rodez, « les pommes de pin ananas » de Coline et les petits pots fait par mon père avec les mûres ramassées par une Colinette toute fière.

Des petites filles parfois un peu désoeuvrées, un temps instable et pluvieux, les glaces, l’achat des fournitures scolaires, les dernières pages des cahiers de vacances, les copines du quartiers qui reviennent elles aussi des vacances. Comme l’année dernière je n’ai quasiment pas touché mon ordinateur de l’été mise à part pour vider régulièrement la carte mémoire de mon reflex, donc inutile de préciser qu’une fois de plus j’ai un sacré tri à faire de ces semaines un peu hors du temps, comme pour l’été 2016 je vais écrire « des billets retardataires » pour quand même me souvenir de ces beaux moments et en faire profiter ceux et celles qui me suivent ^.^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*